VICTOIRE DU PB CONTRE CHARLEVILLE : 94-75

D’une part, tout est bien qui finit bien ; après avoir dilapidé un avantage de 18 points (60-42), Poitiers Basket a fini par l’emporter de 19 points (94-75), alors que dans un troisième quart temps cauchemardesque, l’adversaire du jour était parvenu à égaliser (66-66). Ajoutons quelques précisions :

  • Pendant la première mi-temps, les joueurs du « starting 5 » du PB, dont notamment le meneur Ricky TARRANT (24 points, 32 d’évaluation) et l’arrière Anthony GOODS (21 points) ont animé un véritable festival offensif. Il y a tout de même eu un « trou d’air » entre la neuvième et la treizième minute, les joueurs du banc du PB ayant peu ou prou laissé revenir Charleville dans le match.

  • Pendant le troisième quart temps, les Poitevins n’ont marqué que 10 points, dont 4 dans la dernière minute, alors que Charleville en a enregistré 24. A l’approche du dernier acte, le PB ne menait que de 4 petits points ; rien n’était fait.

  • Grâce à de bons replis défensifs, l’adresse en partie retrouvée et le manque d’expérience et de réussite des tireurs adverses, le PB s’est largement ressaisi (24-9) pendant le dernier quart temps. Malheureusement, cela n’a pas fait oublier, loin de là, les neuf premières minutes du troisième quart temps (6-24).

Quant aux performances individuelles, nous retiendrons :

  • TARRANT a fini par enregistrer la bagatelle de 32 points (9/15 aux tirs, 14/14 aux lancers francs). En plus : 11 fautes provoquées, 7 rebonds, 8 passes décisives ; évaluation globale s’élevant à 43. Prestation énorme !

  • L’adresse de GOODS dans les premières minutes du match a mis son équipe sur de bons rails ; c’était le meilleur moyen de faire oublier la défaite encaissée à Rouen de la semaine précédente.

  • Plein d’abnégation en défense (ses 9 rebonds ne traduisent qu’imparfaitement son apport constant), Pierre-Yves GUILLARD a mis deux paniers consécutifs à 3 points vers la fin de la première mi-temps, ce qui a renforcé l’avantage reconquis par ses coéquipiers suite au « trou d’air » mentionné ci-dessus.

  • Aussi efficace défensivement qu’offensivement (en bon « finisseur »), Devon COLLIER a participé très activement au regain poitevin en fin de match.

  • Dans la raquette mais aussi en s’écartant de temps à autre, l’apport de Mike JOSEPH (10 points, 3 rebonds en 15 minutes de jeu a été précieux.

  • Et enfin, ne passons pas sous silence les 4 rebonds d’Ibrahima Fall FAYE et les deux interceptions (+ un dunk) de Kevin HARLEY. Les jeunes Sekou DOUMBOUYA (6 points, mais 2 balles perdues) et Yannik BLANC sont tous les deux promis à des jours meilleurs…