Poitiers 71, Souffelweyersheim 49 – La victoire des valeureux !

Poitiers 71-49 Souffelweyersheim : La victoire des valeureux ! 

Suite à un démarrage en Pro B poussif et à un parcours sportif en dents de scie, Poitiers Basket est en train de terminer la saison régulière en trombe. Même si certaines victoires ont été tirées par les cheveux, le sang-froid et l’efficacité des uns et des autres forcent le respect; une équipe compétitive s’est constituée et à l’approche des playoffs, elle monte en régime. Quant à Souffel, sa première année professionnelle a été marquée par une coalescence progressive qui lui a permis de décrocher le maintien, son but avéré de cet exercice, bien avant la fin des opérations. Il n’avait rien à perdre et rien non plus à gagner à Saint-Eloi, alors que le PB, lui, ne pouvait plus se permettre le moindre faux pas.

Le PB n’est pas à l’abri du faux pas; encore une fois, face à un escadron de défenseurs, l’entrée en matière était lente et laborieuse. Plus précisément, les bonnes positions de tir se vendaient cher, et au bout de 4 minutes, les locaux étaient menés au score (4-5). L’apport subséquent du pivot remplaçant Moustapha Fall fut prépondérant: deux contres en deux minutes! Les tireurs poitevins n’en étaient pas moins dans leurs petits souliers, si bien que les visiteurs prenaient un léger avantage (9-10, puis 9-12). Heureusement que Lamine Kanté, qui venait tout juste de faire sa première apparition, a eu du répondant (12-12). Mais les « challengers » ont eu le dernier mot du premier quart temps (12-15); du côté poitevin, tout restait à faire.

La défense poitevine ayant resserré des boulons, l’offense a commencé, enfin!, à se faire entendre (17-15, puis 19-17). Et le meilleur était encore à venir: en un rien de temps, dix points consécutifs (de 19-19 à 29-19 lors de deux minutes de folie couronnées par des paniers primés de Guillard et de Souchu). Or l’euphorie locale fut de courte durée; deux paniers tout aussi primés de Souffel ont réduit l’écart (29-25), et à al fin de la première mi-temps, rien n’était fait (31-25).

Il a fallu un peu plus de temps, mais le PB a fini par dominer assez largement les débats. Au lieu de tirer à tort et à travers, les extérieurs poitevins se sont efforcés d’alimenter Ekperigin et Fall avec de bons ballons, et c’est le premier qui a permis aux siens de commencer à creuser l’écart (37-30, 39-30). C’est en multipliant des rebonds offensifs et s’accordant les secondes chances que les locaux ont usé l’adversaire, et puis, c’est à l’issue d’une belle action collective qu’Ingram a administré le coup de poignard qui pouvait être fatal (42-32). Les visiteurs n’ont pas abdiqué pour autant (45-39 sur un dunk rageur), mais juste avant la fin du troisième quart temps, Thinon a réussi un « buzzer beater » (tir enclenché juste avant le tintement de la sonnette) (50-41).

Dès le début du dernier acte, les Poitevins ont confirmé leur l’emprise sur le match: paniers de Fall (52-41) et de Kevin Harley (54-41). A 6 minutes de la fin, encore une fois à l’issue d’une action collective réussie, Ekperigin a apporté le coup de poignard définitif (57-42) auquel Ingram a ajouté un dernier geste magistral (60-44). La messe était dite, mais cette fois-ci, la défense pictave n’a rien lâché, et Souffel n’a marqué en tout et pour tout que 49 points. C’était une victoire somme toute normal, mais un peu longue à se dessiner. Le déplacement à Fos-sur-Mer prévu pour le 25 avril sera de toute évidence d’une importance capitale dans la quête de l’avantage au terrain lors du premier tour des playoffs.

LES MARQUEURS POITEVINS : Souchu 13 Points, Greer 8, Guillard 3, Thinon 3, Ingram 8, Harley 6, Ekperigin 12, Fall 9, Kanté 9.

 STATISTIQUES