POITIERS 63 – BLOIS 71 : FIN DE LA BONNE SERIE

Pendant le match : Score à la mi-temps : PB 36, Blois 32. Face à un adversaire visiblement revanchard et soudé, nous nous sommes rapidement rendu compte que ce ne serait pas une partie de plaisir. Grâce à la hargne d’Omari Gudul et l’adresse à longue distance de Benjamin Monclar, les locaux ont été cueillis à froid (3-11). Or le sniper Warren Niles et le joueur tout terrain Kevin Harley n’ont pas tardé à commencer à mettre les pendules à l’heure (8-13, 15-15), la défense locale est devenue intraitable, et un tir « ave maria » à 3 points au buzzer de J-R Reynolds a permis au PB de prendre les devants (21-18) à l’orée du deuxième quart temps. Le match était bel et bien lancé ! Il y avait de belles actions ; le « caviar » de Harley et Ron Anderson, un tir bonifié de Thinon (31-27). Or les défenses s’étaient resserrées, et les paniers marqués valaient cher, ce qui promettait une belle bagarre pendant les 20 minutes restantes.

Après le match : Au début du troisième quart temps, les choses se présentaient plutôt correctement (43-36), mais le basket c’est un sport d’adresse, et lorsqu’une équipe ne marque plus, elle bat forcément de l’aile. On peut également parler de trou d’air, de passage à vide, toujours est-il que les Blésois provoquèrent des fautes, mirent des lancers et passèrent devant (45-46, puis 52-57 à la fin du troisième quart temps)… Et même si les visiteurs restèrent muets pendant près de 4 minutes, Poitiers ne s’engouffra pas dans la brèche (58-57). Et à partir de là, leur efficacité offensive étant réduite à néant, ils ne firent guère autre chose que subir. Lors de chaque possession adverse, on attendait le coup de grâce ; à 2 minutes de la fin, une flèche de Monclar paracheva l’ouvrage (60-64) ; malgré quelques arbitrages contestables et contestés, il faut bien reconnaître que ce soir, les meilleurs ont gagné.